jeudi 16 novembre 2017

Le voleur de poule (Béatrice Rodriguez)

Lorsqu'ils aperçoivent un renard partir avec leur amie la poule dans ses bras, l'ours, le lapin et le coq se lancent immédiatement à leur poursuite, persuadés des mauvaises intentions du renard. Ils s'enfonceront dans les bois, grimperont sur la montagne, et traverseront l'océan pour découvrir qu'en fait, la poule et le renard sont les meilleurs amis du monde - ce que le petit lecteur aura pu percevoir bien avant eux !

Alors qu'un ours et un lapin sont tranquillement en train de prendre leur petit déjeuner, un renard arrive et vole une poule. Ni une ni deux, aidés du coq, ils se mettent en chasse pour rattraper ce vil goupil. 

Ils vont escalader des montagnes, traverser de sombres forêts, naviguer sur un océan en furie pour finir par arriver, exténués et en colère dans la maison du renard. 

Un album magnifique ! 

J'ai été séduite par les illustrations et cette histoire amusante dont on voit tout doucement arriver la chute.
Un album sans texte qui ravira petits et grands. 

Coup de coeur !


lundi 13 novembre 2017

Ceux qui savent (Julien Messemackers)

Alexandre, jeune veuf au bout du rouleau, n'a qu'un seul espoir : celui de voir guérir sa fille, Hélène, atteinte d'une maladie orpheline depuis l'âge de 6 ans. Lorsque Frederick Stern, spécialiste des thérapies géniques, fait irruption dans leur vie en proposant de sauver l'adolescente, Alexandre croit à un miracle. À l'institut Stern, tout semble idyllique : Hélène suit un traitement révolutionnaire et découvre l'intensité du premier amour avec Simon, un jeune patient. Mais le rêve tourne vite au cauchemar quand Alexandre découvre les véritables agissements du scientifique, qui utilise sa fille comme cobaye. Alors qu'il cherche à prendre la fuite avec elle pour la protéger, Hélène lui impose de partir avec Simon. Sans autre choix que de les emmener tous les deux, le père va prendre tous les risques pour sauver sa fille mais il ignore encore le pire à venir.

Premier thriller de l'auteur, on y découvre un duo père-fille Alexandre Chevalier, veuf, et sa fille Hélène 17 ans qui est atteinte d'une maladie orpheline très grave.

Après la mort de sa femme, dont Alexandre ne s'est jamais remis, le quotidien n'est pas facile pour les deux protagonistes. C'est carrément une bataille pour la vie, Alexandre ne lâchant pas prise pour préserver sa fille.
Ancien champion de moto, il excelle dans la réparation mécanique de ces bolides, mais son principal intérêt dans la vie reste son enfant.

On assiste donc au début du livre à tous ces questionnements sur l'intérêt de la vie après la mort d'un être très cher, la psychologie d'Alexandre est très fouillée, on assiste à son désarroi face aussi à la maladie de sa fille et à la solitude qui'l ressent après tous ces événements.

L'intérêt du livre change de donne vers les deux tiers du livre, où l'histoire prend une autre tournure, plus dynamique et fantastique (quoique) sur la génétique et la bioéthique.

J'ai beaucoup aimé ce livre, qui nous transporte de la baie de Somme à Lausanne et à Dieppe, le périple de nos héros est trépidant et plein de surprises et nous tient en haleine jusqu'au bout. Un très bon moment de lecture.

Merci à Babelio et aux Éditions Anne Carrière de m'avoir fait découvrir ce premier roman de Julien Messemackers sorti le 1er juin 2017.

Les Schtroumpfs, 28 La Grande Schtroumpfette (Peyo)

Ce n'est pas tous les jours facile d'être l'élément féminin dans un monde de Schtroumpfs ! Une série de réflexions malheureuses et la Schtroumpfette réalise soudain que, si les Schtroumpfs l'adorent, ils ne la prennent pas du tout au sérieux. Pour lui donner l'occasion de s'affirmer, le Grand Schtroumpf annonce qu'il s'absente et qu'il l'a choisie comme remplaçante. Chez les Schtroumpfs, ce choix passe très mal ! Pendant ce temps, une comète chevelue brille au firmament et Gargamel doit passer un examen de sorcellerie. Cela paraît sans rapport avec l'histoire... Et pourtant !


Pauvre Schtroumpfette qui est la seule femme parmi tous ces Schtroumpfs qui ont tous un comportement macho et misogyne. Elle en a ras le bonnet de ses petits camarades et va s'en plaindre au Grand Schtroumpf qui décide (une fois de plus) de donner une leçon au village tout entier. Ainsi lorsqu'il s'absente, c'est la Schtroumpfette qui est désignée Cheffe du village; au grand dam de tous les autres. 

Le machisme et la place de la femme dans la société, traité avec humour et finesse. Un bon épisode des Schtroumpfs. 

dimanche 12 novembre 2017

Damné, tome 1-2-3-4 (Hervé Gagnon)

1185, en France. Gondemar de Rossal, fils d’un petit seigneur, naît damné. La malédiction veut qu'il apportera le malheur à sa famille et à tout le village. Objet de toutes méfiances, il mène une enfance triste et solitaire, mais trouvera refuge auprès du père Prelou, prêtre du village et Pernelle, sa seule amie. 
A 14 ans, Gondemar fait la connaissance de Bertrand de Montbard, ancien templier, engagé par son père comme maître d’armes afin de protéger le village des brigands. Au fil des années, après un entraînement qui frise la cruauté, le jeune homme, d’une violence extrême, devient un guerrier redoutable. 
Jusqu’au jour où il est assassiné. 
Ironiquement, c’est à cet instant que s’amorce sa vraie destinée, pour prendre une tournure historique et spirituelle : après un séjour en enfer, il est ramené d’entre les morts avec pour mission de protéger la Vérité. Son seul indice: il doit prendre la route du Sud. Le prix de cette quête : le salut de son âme ! 
Commence alors pour notre héros une aventure où cathares, templiers, croisés s'affronteront et la Vérité, qu’il doit sauvegarder lui dévoilera une toute nouvelle facette de notre histoire.

544 pages


On retrouve notre héros, Gondemar de Rossal qui a maintenant découvert la Vérité et s’en trouve ébranlé. Cette révélation lui a été faite à Montségur par l’Ordre des Neuf, ordre qu’il devra bientôt diriger. À ce titre, il prend connaissance d’instructions laissées à l’intention des détenteurs de ce poste. Il y apprend qu’Hugues de Payns a créé deux Ordres distincts, chacun protégeant sa part de la Vérité et chacun ignorant tout de l’autre. Une seule personne connaît les deux emplacements : le CANCELLARIUS MAXIMUS, seul juge du moment où la Vérité sera regroupée et révélée au monde. Le temps venu, celui qui sera chargé de regrouper les deux parties deviendra le LUCIFER, porteur de Lumière Dans ce deuxième tome, notre héros se rend à Toulouse. Il y fait la connaissance du comte Raymond Roger de Foix, frère de dame Esclarmonde, et de son fils Roger Bernard II. Il y rencontre aussi Cécile de Foix, auprès de laquelle il trouve l’amour et la tendresse auxquels le damné en sursis qu’il est n’a jamais eu droit. Damné est un roman historique, dont les thèmes (catharisme, Templiers, Croisades) intriguent et fascinent le grand public. C’est aussi une quête personnelle pour le salut de l’âme, qui mènera le héros dans une intrigue quasi policière. Damné, c’est aussi une belle aventure et des personnages attachants et hauts en couleurs. Servie par une écriture fluide et simple, cette série nous fait aussi découvrir avec justesse les lieux et les personnages importants qui ont marqué la croisade contre les Cathares.

432 pages


À Toulouse, Gondemar apprend que la seconde part de la Vérité se trouve dans le Nord. Craignant que ses ennemis ne le précèdent, il abandonne son amour et prend la route avec ses fidèles compagnons, Pernelle et Ugolin. 
En chemin, il devra se joindre à un convoi de croisés en route pour la même destination que la sienne : Gisors. Incognito, il fait alors la rencontre de Guy de Montfort, fils du sanguinaire Simon. Le jeune homme lui apprend qu'il a été envoyé par son père pour récupérer des papiers d'une importance capitale. Convaincu qu'il s'agit de sa quête, Gondemar va tout faire pour se saisir de ces précieux documents...

512 pages


Prisonnier et déterminé à trahir la cause de l'Ordre des Neuf pour sauver la vie de sa bien-aimée, Gondemar est ramené à Carcassonne. Il y est livré à Simon de Montfort et à Arnaud Amaury, légat du pape, qui détruisent sous ses yeux la seconde part de la Vérité. En route vers Montségur, où il doit récupérer la première partie, il est emporté dans un tourbillon d'incidents qui le détournent de sa quête. 
Pourtant, Gondemar porte sur ses épaules le salut de son âme, la vie de celle qu'il chérit et le secret le mieux gardé de toute l'histoire du monde chrétien. Et ce qu'il a tant voulu sauvegarder se révélera plus important encore qu'il ne le croyait...

512 pages




Une fois de plus je n'ai pas été déçue par cet auteur que j'ai récemment découvert avec "Maléfica". 

Pas loin du coup de coeur, "Damné" nous plonge dans l'enfer des croisades et l'horreur méconnue de cette période. 

Une histoire qui part à fond dès les premières pages et ne laisse aucun répit au lecteur. 

Une saga envoûtante et captivante à souhait, pleine de rebondissements inattendus. Des passages assez durs parfois mais tellement réels. 

Une nouvelle fois, j'ai été vraiment charmée par cet auteur, je suis fan ! 


On n’a pas allumé la télé (Bénédicte Rivière, Maurèen Poignonec)


Aujourd'hui, on n'a pas pu regardé la télé Alors qu'est-ce qu'on a fait ? Luce et Robin simaginent pirates, inventeurs ou sur le dos dun dragon Tout se transforme dans la maison ! Leur chambre devient un laboratoire, le grenier une cité oubliée.



La télé est en panne, que faire ? Deux petits enfants vont se découvrir tour à tour aventuriers, magiciens, inventeurs et vont même échapper de peu à un monstre ! 
C'est amusant, coloré, avec de magnifiques illustrations pleines de détails. 

Un bel album qui nous montre qu'avec un peu d'imagination, on peut nettement mieux s'amuser qu'en regardant la télé. 

A mettre dans toutes les petites mains (et celles des parents aussi) !


mercredi 8 novembre 2017

Les soeurs de la lune, 1 Witchling (Yasmine Galenorn)

Nous sommes les sœurs D'Artigo : mi-humaines, mi-fées, agents de la CIA d'Outremonde. Etre une fée dans votre monde confère bien des avantages : nous sommes plutôt bien perçues, contrairement à nos congénères un peu moins, disons... sexy. Malheureusement, notre ascendance nous joue parfois des tours. Quand elle panique, ma sœur Delilah se transforme en chat. Menolly, elle, est un vampire qui tente de s'adapter à sa condition. Quant à moi ? Je suis Camille... une sorcière. Sauf que ma magie est aussi imprévisible que la météo, et ça, mes ennemis vont l'apprendre à leurs dépens !

Une série sympathique et légère. 

Des personnages attachants et sympathiques, sexy.
Du suspens, de la romance, de l'humour.
Un monde d'êtres féériques, des intrigues de pouvoir, de l'action et une quête. 

Très plaisant à lire.


dimanche 5 novembre 2017

Comment je suis devenu Malcom X (Ilyasah Shabazz)

Les parents de Malcolm l'ont toujours poussé à réaliser ses rêves. 
Mais comment Malcolm Little peut-il continuer à espérer après le meurtre de son père et l'internement de sa mère en hôpital psychiatrique ? D'autant que ses professeurs lui rient au nez lorsque Malcolm leur confie vouloir devenir avocat. Devenu orphelin, privé de ses frères et sœurs, Malcolm décide de fuir ce monde dominé par les blancs, d'abord à Boston, chez sa demi-sœur, pour s'étourdir de musique, d'alcool et de danse, avant de partir à Harlem, et de devenir un escroc accompli. 
Emprisonné pour vol à l'âge de 20 ans, Malcolm découvrira la religion musulmane, rencontrera la foi et deviendra Malcolm X, grand prêcheur militant pour la défense du peuple noir. 

Broché: 464 pages 
Éditeur : Bayard Jeunesse (18 octobre 2017) 
Collection : Littérature 14 ans et +

L’enfance du petit Malcolm est difficile : son père est assassiné par une organisation suprématiste blanche proche du Ku klux Klan dans des conditions épouvantables. Sa mère, extrêmement marquée par la mort brutale de son mari, fait une dépression nerveuse quelques années plus tard, en 1939, et est internée dans un hôpital psychiatrique. Ses huit enfants sont séparés et envoyés dans différents foyers d’accueil.

L'auteur Ilyasah Shabazz, fille de Malcom X, nous raconte l'enfance brisée par la mort du père, puis l'adolescence difficile, ainsi que la dérive vers la déchéance de l'alcool, de la drogue, des magouilles et et de la délinquance vers laquelle est entraîné son père. 

Et pourtant Malcom avait une intelligence vive et avait tout pour réussir, sauf qu'il vivait à une époque, dans un État où il ne faisait pas bon être noir.

Les bonnes âmes qui l'entouraient, sa famille, ses amis avaient beau lui répéter : « Malcom tu peux devenir celui que tu veux et tu peux faire ce que tu veux, si tu le veux vraiment » sa haine, sa colère et sa rancœur l'ont emporté sur tout le reste. Il part très tôt à Boston où il exerce de nombreux petits métiers de serveur, de cireur de chaussures, qui le mette vite au contact des musiciens de jazz de l'époque, mais malheureusement aussi de petits mafieux et trafiquants qui l'entraîne vers l'argent facile de la drogue, de l'alcool et de la prostitution de Boston à Harlem.

C'est donc la première partie de sa vie jusqu'à son emprisonnement, qui nous est racontée. Livre pour la jeunesse, à partir de 14 ans, il permet de mieux connaître ce qui a forgé l'esprit de cet homme brillant, vers la haine et la violence de ses opinions, en réaction d'une ségrégation sauvage de l'époque qui refusait à l'homme noir toute dignité et conditions sociales correctes.

Le livre m'a aussi donné l'envie d'en connaître un peu plus sur l'histoire de Malcom X assassiné à l'aube de ses 40 ans. Martin Luther King, autre figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale m'était plus familier, il faut dire que les deux hommes n'avaient pas la même approche de la lutte contre la ségrégation, Martin Luther King défendant la lutte pacifique.

On y découvre aussi l'époque zazou qui était un courant de mode des années 1930/1940, reconnaissable à un style vestimentaire flamboyant destiné à attirer l'attention et que Malcom (dit Red, surnom qui lui fut donné à cause de ses cheveux roux) raffolait.

C'est donc un livre pour la jeunesse que les éditions Bayard nous livre ici, récit autobiographique d'un homme qui a marqué son temps et qui pour ceux qui ne le connaissent pas, leur donnera envie j'en suis sûre, d'en savoir un peu plus sur sa vie.

Très bonne lecture, bien écrite et mise en page aérée, je remercie vivement Babelio et les Éditions Bayard de m'avoir permis de découvrir la jeunesse de Malcom Little dit Malcom X.

vendredi 3 novembre 2017

Tau Zero (Poul Anderson)

L’aventure ultime : le premier vol habité hors système solaire…Terre. XXIIIe siècle. Ils sont cinquante. Vingt-cinq femmes, vingt-cinq hommes. Parmi les meilleurs dans leurs domaines : astrophysiciens, mathématiciens, biologistes, astronavigateurs… Leur mission est la plus sidérante qui soit : rejoindre l’étoile Beta Virginis en quête d’une nouvelle Terre. Ils disposent pour ce faire du plus stupéfiant des vaisseaux, le Leonora Christina, dernier né de sa génération, un navire capable de puiser son énergie au cœur même de l’espace et d’évoluer à des vitesses relativistes…Un voyage de trente-deux années-lumière. Un voyage sans retour. Et tous le savent. Tel est le prix que sont prêts à payer ces pionniers d’une ère nouvelle…

Tau Zero, écrit en 1970 par Poul Anderson auteur américain de science-fiction est un roman structuré autour de phénomènes physiques qui paraissent bien vertigineux pour mes petits neurones. Il n'est en effet pas simple de pouvoir s’imaginer ce que peuvent représenter ces vitesses astronomiques : traverser une galaxie en quelques heures de temps relatif paraît fou pour notre petit cerveau.

Mais aussi c'est un roman qui met en présence 25 hommes 25 femmes, qui ont tout abandonné sur terre pour partir dans cette aventure sans retour, du moins prévisible. 
Partir dans le cosmos, dans un vaisseau super équipé pour la survie au long terme de ses habitants et en toute autonomie de vie, de recyclage, d'énergie, pour l'infini finalement. 

Le récit se fait par bonds successifs à travers les années que vivent nos héros, et ne s'intéresse qu'au destin de quelques personnages principaux à des moments cruciaux du voyage. Y sont abordé leur vie, leur caractère, le pourquoi de leur départ à l'aventure, leur faiblesse mais aussi leur courage vis à vis de l'inconnu qui s'annonce devant eux. Et se dire qu'une faute d'appréciation à un moment donné peut avoir de graves conséquences.
Le livre est court, car je pense que je n'aurais pas pu ingurgiter toutes les données scientifiques qui sont l'essentiel du livre.
Je m'intéresse plus à l'humain qu'à la machine et surtout aux interactions entre les différents acteurs de l'histoire. C'est pourquoi ce livre m'a un peu laissé sur ma faim, car la machine et la science ont pris le dessus sur l'aspect humain et relationnel. 
L'imagination de Poul Anderson et sa narration ont rattrapé le tout car je me demandais comment tout cela se terminerait et ma foi la fin me satisfait pleinement. 
J'ai préféré de l'auteur « L'épée brisée » dans le genre fantasy et je me dis que finalement mes goûts ont beaucoup évolué vers ce sens.


jeudi 2 novembre 2017

Les voyages extraordinaires de Facteur Souris (Marianne Dubuc)


Facteur Souris se lève comme tous les matins pour sa tournée, mais aujourd'hui, au lieu de prendre son petit camion de postier, il décolle en fusée...



J'aime beaucoup Facteur Souris. Il a énormément de courage et de persévérance pour livrer son courrier dans les endroits les plus insolites et aux personnes les plus étranges.

Chaque album est une mine de petits détails à découvrir qui font rire et sourire, s'extasier. 

A la suite de Facteur Souris, cette fois nous allons découvrir la planète XYZ, le pays des licornes, celui des robots et d'autres encore.

Un bel album à lire et relire.

Pour prolonger l'aventure, venez découvrir :



mercredi 1 novembre 2017

Clac la tortue (Edouard Manceau)


Avant, la tortue n'avait pas de carapace... Mais alors, que s'est-il passé ?



La collection La P'tite étincelle est vraiment de qualité et je l'apprécie particulièrement.

Un nouvel opus utilisé pour mon animation Né pour lire. 

Cette fois, c'est sur le sort de Clac la tortue que nous allons nous pencher. 
Au début, elle n'avait pas de carapace. Puis un jour...

Un chouette album, très amusant, avec de belles illustrations (des couleurs d'automne magnifiques et de saison). 

Il a beaucoup plu aux petiots de Né pour lire, comme tous les autres de la série car ils sont originaux et plein d'humour.

Pour découvrir les autres albums de cette collection, c'est ici : La P'tite étincelle